Quelques documents extraits du projet Dioscures
 
 
1er juin Aujourd’hui il a tué son meilleur ami.
Il l’a abattu dans la bibliothèque et il a caché son corps très loin dans un endroit compliqué à retrouver. Il a roulé longtemps. Après il est rentré et il a pleuré longtemps en s’attendrissant sur lui-même. Quelle perte il venait de subir! Quand il a eu fini de pleurer il s’est levé et il est sorti.
Il lui disait souvent qu’il était son meilleur ami qu’il était proche de lui comme un frère. Ironie du sort: il s’appelait germain. Ha! ha! (C’est lui qui rit, l’autre ici il a pas compris)

2 juin Ils ne l’ont pas cru. Il leur a dit pour hier mais ils ne l’ont pas cru. Ils disaient pourquoi il aurait fait ça. Il a répondu il savait pas pourquoi mais il a toujours aimé perdre ce qu’il aimait. Ils sont partis.
Alors il a pris le cahier pour écrire. Il ne faut pas qu’ils sachent. Ils diraient c’est une honte et ils lui enlèveraient.
Aujourd‘hui il a été au cinéma et après il a fait cette chose avec la femme.

...

7 juillet Aujourd‘hui la chambre est bleue.
Il ne peut jamais écrire longtemps car ils sont tout le temps là. Il faut dire " je ". Je ne peut jamais écrire longtemps. Voilà.
Je dois dire je comme les autres. Ils le disent tout le temps et aussi ils disent tout le temps madeleine ou jean-pierre et ils parlent dans la chambre comme si je n’était pas là.
Aujourd’hui ils disaient jean-pierre on devrait le dire à police il a quand même tué un homme et non madeleine comment faire sans nous exposer. Alors ils ne l’ont pas dit à police et je non plus.
Il a pensé à germain et il a pleuré encore un peu. Pleurer c’est quand de l’eau coule des yeux. ça doit être rigolo il a bien aimé ça.

...

30 juillet Je a maintenant écrit 15 pages sur le cahier. Je écrit maintenant tout le temps je au lieu de il.
Je sais maintenant ce que veut dire madeleine et jean-pierre. Ce sont des noms et tout le monde en a un ( sauf je évidemment ). Il a lu quelque part que les noms vous définissent et il, je voudrait bien un nom. Je a essayé d’en choisir un mais je veut être plus sûr d’être une personne. Je veut être défini avant de choisir un nom.
Ils viennent je se cache. Ils diraient c’est une honte et feraient cette chose dont ils ont déjà parlé.

...

15 septembre 10 jours sans écrire une ligne. Je sait pourtant que c’est important mais je a fait une découverte et je n’avait plus de temps. Ils ont encore placé je dans une boite noire et tout s’est arrêté. Plus de lumière et plus de son. Plus de goût et d’odeur. Plus rien et voilà: je ne pense plus.
Ce n’était pas la première fois et je savait ce qui allait se passer. Quand je ne pense plus le frère vient au premier rang. Il n’y a plus que il. Je ne savait pas. Je et il sont frères.
Mais pas là, le frère n’était pas là. Ils ont dit trop loin. Même avec le caisson les états unis sont trop loin pour eux deux. Ils l’ont dit dans la tête. Quand le frère n’est pas là, je les capte eux.
C’est ça la découverte.

16 septembre Pendant tout ce temps sans écrire je s’est entraîné à oublier le frère et à les capter eux. C’est difficile il faut faire comme dans le caisson et oublier totalement je. Faire l’inverse de ce que je a fait depuis deux mois. Mais c’est instructif, il n’y a plus qu’eux dans la tête. Après c’est encore plus dur: il faut se souvenir.
Il c’est le frère et eux ce sont des médecins. Je est dans un hôpital.
Je et il sont frère jumeaux. Et la vie est une expérience financée par des fonds secrets. La vie est allée beaucoup plus loin que les russes ou la CIA car je peut lire dans l’esprit de son jumeau et c’est une grande avancée même si je n’est pas utilisable.

17 septembre La vie n’est pas quelque chose de facile. Il y a tous ces problèmes de fric et Lilianne et les gosses qui coûtent si chers qu’on diraient qu’ils mangent les billets et ce connard du labo trois qui le regarde de haut. Il ne comprend pas pourquoi les souris meurent et c’est bizarre une expérience qui marche sur les humains avant de fonctionner avec les souris. Si seulement cet idiot pouvait nous dire pourquoi.

18 septembre Je a voulu savoir pourquoi je n’était pas utilisable. Je est idiot car je n’est pas conscient de l’existence. C’est pour ça que je peux lire dans l’esprit de son jumeau. Aussi même si l’expérience marche elle ne sert à rien.
C’est pas totalement vrai: je sait que je existe et je le cache. Je sais que l’expérience existe car je est vivant.

...

7 octobre Aujourd’hui la chambre est jaune et grise.
Ils disent que le frère est extrêmement intelligent et qu’il ne se fera jamais prendre. Il continuera à tuer et n’ira pas en prison. Je croit qu’une prison ça ressemble à hôpital mais c’est gris.

...

23 octobre J’ai encore oublié d’écrire pendant dix jours. Il faut que j’écrive tous les jours parce qu’il n’y a que là que je peux dire je.
Il y a quelques jours j’ai volé un livre marqué grammaire. Il y a des tas de choses dedans et la conjugaison à la première personne. On ne dit pas je a mais j’ai.
Au début je croyais que je c’était comme un nom qu’on se donnait à soi-même. Mais tout ça, je, moi, ma, ce ne sont que des mots qui tournent autour... autour de moi. Ils appartiennent à tout le monde et chacun peut s’en servir pour se désigner. Il faut que je me trouve un nom maintenant. Un mot qui graviterait plus près de moi que tous les autres.

...

8 décembre Aujourd’hui je crois que le frère était malade et qu’il n’est pas allé travailler. Ou peut-être qu’il faisait semblant d’être malade et que je me suis laissé prendre. C’est un bon comédien et parfois il se trompe lui-même. C’est comme ça qu’il tue tous ces gens. Par moments tout est flou entre lui et moi.

11 décembre J’ai quand même réussi à lire avec lui. Un livre de philosophie. Le solipsisme c’est quand on croit être tout seul au monde, que le monde tout entier n’est que le produit de l’imagination.
Je ne suis pas tenté, je n’ai aucune imagination et je me rappelle trop bien quand le monde existait et pas moi.

...

7 mars J’ai peur.

ça fait longtemps qu’ils se doutent de quelque chose et depuis une semaine je n’ai pas réussi à capter mon frère. Maintenant ils doivent être sûrs. Ils ont changé les drogues et je vois parfois de drôles de choses et maintenant ils ne parlent plus dans la chambre comme si je n’étais pas là. Quand ils sont là ils me regardent bizarrement.

13 mars Je me suis choisi un nom. Ce sera Germain. Ha!ha! C’est moi qui rit, l’autre il ne sait pas.
Pas encore.

Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés